1

Bais Barcelone en deudeuche

Départ à peu près comme prévu à 5h30, de la Chènevétrie. A 7h15, je suis déjà dans le Sud: je viens de passer la Loire. A 8h30, je suis au sud est de Cholet, le soleil vient de se lever à Maulévrier. C’est ici qu’il y a le plus grand jardin japonais d’Europe, mais il n’ y a pas de café d’ouvert. Je me serais bien réchauffé. En ouvrant le capot, je viens de me rendre compte que j’ai perdu une des deux gaines qui mènent la chaleur du moteur jusqu’à la cabine. Je comprends pourquoi je deviens glaçon. En plus, j’ai la chaussette droite qui va sentir bon… le lave-glace coule au goutte à goutte au niveau du tableau de bord et je viens seulement de m’en rendre compte. En tout cas, ce problème est vite réglé, je retire le tuyau du réservoir.

Je finis par trouver un troquet d’ouvert: le Tennessee, à St Pierre des échaubrognes, à la frontière Maine-et-Loire/Deux-Sèvres. 5 mn après, je croise un semis remorque chargé à bloc de big de paille… pshuiiiiiii…. plus de capotte. Soufflée. Je n’ai jamais aussi vite décapoté la deudeuche. Un van manque de rouler sur la capote gisante au milieu de la route. Je ramasse, je constate que je n’ai aucune chance de pouvoir la remettre, alors je l’enroule, je la mets sur les sièges arrières et je repars. Je prends la direction Poitiers mais ça m’embringue sur une 4 voies. Le brouillard tombe, première panne d’essence. J’ai un bidon de 25L dans le coffre. C’est reparti, à tombeau ouvert, ça caille sévère.

Soudain, Titine commence à me faire des ratés. Elle ne tire plus. Je suis obligé de rétrograder en 3ème pour continuer à rouler, puis 2ème, puis bande d’arrêt d’urgence. J’ouvre le capot, ça fume là-dedans, elle a chaud. Pas moi. J’attends puis j’essaye de redémarrer. Rien.

Groupama assistance… une dépanneuse va venir. Histoire de, je retente une dernière fois… vrouuuuuum et ça repart! Elle m’emmène jusqu’à Saint Sauveur, juste après Bressuire. Il y a un garage, c’est un gros truc, ils font casse aussi. Un moment, j’ai cru qu’ils allaient me sortir une capote toute neuve du fond de leur garage… mais non. Mais un des gars, bien sympa, m’a recollé la capote avec du film adhésif (ce qu’il utilise pour boucher les vitres cassées).

le carrossier m'a aussi donné une gaine pour alimenter l'habitacle en air chaud.

le carrossier sympa

il m'a même donné une gaine récupéré sur un camping car pour que je puisse récupérer l'air chaud dans mon habitacle!

il m’a même donné une gaine récupérée sur un camping car pour que je puisse avoir l’air chaud dans mon habitacle!

un peu de scotch, et ça repart!

un peu de scotch, et ça repart!

Et me voilà donc reparti de plus belle. à 15h30, je passe sur la Vienne. Une petite heure plus tard, me voici dans le Limousin. A 18h30,J’entre dans Limoges!

Comments 1

Laisser un commentaire